ArTiSiS

J’irais dormir chez la dame de Haute-Savoie… ^^

Carnet de mon séjour à la montagne (Les Contamines Montjoie (74))…

Samedi 18 juillet 2009

Réveil à 3h00 ce matin pour un départ de Rouillon (72700) prévu à 4h30 au plus tard…Départ donc comme prévu à 4h30 pile (enfin 4h28 mais on s’en fout ^^). Le trajet s’est parfaitement bien passé. Pas trop de circulation même sur l’A6. Seule déconvenue assez chiante c’est le temps une fois arrivé sur les abords de la Haute-Savoie…temps de merde quoi avec de la pluie à fond et une impossibilité de voir le moindre sommet…pas cool quand on pense qu’il faisait un temps magnifique en partant de la Sarthe Wink
Arrivée à 11h30, comme le prévoyait ma voyante ViaMichelin…donc bien de ce côté-là. Et une surprise de taille je n’avais pas encore vu ce que ça faisait de passer sous les 10 litres au 100 kilomètres avec ma voiture avant Grin (conso moyenne de 8,4 l/100 sur le trajet complet).
Bon forcément déçu par le temps du premier jour mais on annonce du mieux pour demain donc Wait&See Wink quoi qu’il en soit le ciel commence à se découvrir en cette fin de journée…ça c’est coooooooooool Wink pour la suite.
Pour demain grande tartiflette sur la place du village de prévue…MIAM MIAM…à demain donc.

Dimanche 19 juillet

Debout à 9h00 en ce dimanche matin. P’tit dej. tranquille et préparation tout pareil. Le rendez-vous était donné à 11h00 pour le départ du défilé organisé à l’occasion de la fête du village qui se déroulait ce jour. A 11h30 (bah oui comme en Sarthe on a le quart d’heure sarthois, en Haute-Savoie ils ont la demi-heure Savoyarde ???en gros on commence toujours en retard quoi… Wink ) début du défilé où se suivent costumes traditionnels et chars représentant les métiers d’antan. La fin du défilé est l’occasion de retourner vers le centre du village où la tartiflette géante attend d’être servie. Celle-ci titillait mes narines depuis le début car la préparation étant longue, les bonnes odeurs d’oignons et de lardons qui cuisent emplissaient l’air ambiant d’un très agréable parfum. A 12h30 (enfin plus à cause de la demi-heure Savoyarde ^^ ) ce fut donc le début du repas organisé au centre du village (salade, tartiflette, salade de fruits et boisson) avec donc une tartiflette super extra méga tip top délicieuse. L’après-midi je suis resté au village afin de profiter des festivités organisées par le village, entre autre danses traditionnelles, fabrication d’eau de vie, sculpture sur bois à la tronçonneuse…etc…
Pour finir la journée en beauté, après le repas, direction Chamonix afin d’assister à la représentation d’une troupe, Lezartikal. Une fois sur place j’apprends en jetant une oreille discrète autour de moi que la troupe vient du Mans (confirmation faite par la plaque d’immatriculation de leur camion (7-2 represents ^^ )). Bah merde alors, je viens en Haute-Savoie pour voir une troupe du Mans qui fait un spectacle sur un mur d’escalade, le comble quoi. En tout cas super spectacle…bravo Le Mans Grin
Demain réveil à 6h00 pour une escapade en montagne qui doit me permettre d’aller sur la neige…bonne nuit…
19-07-09_(1)19-07-09_(2)19-07-09_(3)

Lundi 20 juillet

Debout à 6h35 ; oui je sais j’avais dit à 6h00 hier soir mais merde je suis quand même en vacances moi Wink. Debout donc à 6h35 pour un bon p’tit dej et préparation pour la première randonnée de mes vacances en Haute-Savoie. 7h15, direction Notre-Dame de la Gorge en voiture, lieu de départ pour se rendre au Col du Bonhomme (2240 m), là où normalement doit se trouver un peu de neige…une fois sur place, à 10h04, soit plus de 45 minutes d’avance sur le temps de référence des panneaux sur le chemin, pas mal pour un non sportif comme moi ; bon je dois bien avouer que j’ai failli craquer sur le parcours après le refuge de la Balme j’étais limite en hyperventilation mais après une petite pause ravitaillement tout est reparti comme il se doit et le but fut atteint. Bon arrivé au col le côté neige fut vite laissé de côté bah oui la neige que l’on pouvait voir depuis la vallée hier encore avait fondue avec le beau temps de cette même journée d’hier, donc pas de neige enfin si peu que ça ne vaut même pas la peine d’en parler. Après quelques prises de vues des environs début de la descente avec comme but d’arriver au environs de midi…12h04 arrivée dans la vallée à Notre-Dame de la Gorge, donc bien dans les temps…parfait pour un bon repas afin de se remettre en forme. L’après midi a été cool total, en gros j’ai rien fait à part me reposer, journée peinard quoi.
20-07-09_(1)20-07-09_(2)20-07-09_(3)

Mardi 21 juillet

Journée tranquille aujourd’hui, debout à 9h30 et petit tour au marché histoire d’acheter quelques saucissons pour la suite de la semaine MIAM MIAM Grin. Le marché s’est d’ailleurs étendu cette année et est donc bien plus fourni que les années précédentes. Après un aller-retour permettant de déguster un maximum de productions locales, ça permet de ce faire un apéro à l’œil Wink, retour à l’appartement pour bouffer. Vers 14h30, la décision est prise d’aller à Chamonix histoire de faire quelques descentes de luge d’été…et aussi de se faire plaisir sur les routes de montagne avec ma voiture. Arrivé à Chamonix, sur l’aire de jeux des Planard je me rends compte que le coin à légèrement changé, maintenant pour faire de la luge d’été on ne paye plus pour une descente mais directement pour un accès à la zone de loisir pour une journée avec notamment, c’est pour ça que j’étais là, descente illimitée en luge…coooooooooooooool… malheureusement le temps d’accès aux luges étant assez long je n’ai fait « que » trois descentes, mais bon habituellement le tarif assez élevé fait que je ne fais jamais plus de deux descentes donc….la prochaine fois, la semaine prochaine sûrement HI HI HI, j’y passerai une journée histoire de faire un maximum de descnte le matin, là où il n’y a pas trop de monde et de faire le parcours dans les arbres l’après-midi (2h30 de parcours visiblement…ya bon ^^). En tout cas bonne journée de repos…demain direction la Suisse histoire de se balader.
21-07-09_(1)21-07-09_(2)21-07-09_(3)

Mercredi 22 juillet

Réveil à 7h30 et départ en famille à 9h00, direction la Suisse, et le lac de Champex plus particulièrement. Vers 11h00, nous arrivons à Champex sous un ciel mitigé. Une petite balade autour du lac et nous repartons plus profondément dans la vallée vers le Val Ferret, le bout de cette vallée. Une fois sur place le pique-nique se fera dans la voiture car la pluie n’a pu s’empêcher de venir nous faire une petite visite (voir même une grosse visite). Après la pluie et le repas, enfin surtout après le repas car la pluie même partie a laissé derrière elle un temps plus qu’incertain…enfin en fait il se remettait à pleuvoir toutes les 10 minutes, mais cela ne nous a pas empêché de faire une petite balade dans le coin ; avant de repartir pour la France. Ce soir le rendez-vous était donné au Fayet pour un spectacle de son et lumières sur le thème du centenaire du tramway du Mont-Blanc…spectacle qui devait débuter à 20h30…21h40 début du spectacle… !!!bah oui toujours le super quart d’heure Savoyard qui dure des plombes… A vrai dire le spectacle faisait très amateur, trop même, mais bon sympa malgré tout…le souci c’est que c’était vraiment un amalgame de tout et de n’importe quoi pas forcément cohérents entre eux…mais un moment agréable malgré tout…
22-07-09_(1)22-07-09_(2)22-07-09_(3)22-07-09_(4)22-07-09_(5)22-07-09_(6)

Jeudi 23 juillet

Réveil cool à 8h45. Ce matin rien de spécial, à part un petit tour au supermarché de Passy pour faire quelques provisions pour alimenter un frigo qui tire vers le néant… Wink sur le trajet retour petit blocage à Saint Gervais à cause du marché du jeudi…bah oui nous sommes jeudi Wink Cet après-midi, à cause d’une météo incertaine, le décision est prise de faire un tour sur le parcours botanique du Col des Montets au dessus d’Argentière. Parcours vraiment très agréable au milieu de la flore savoyarde, l’idéal pour se faire un maximum de photos macrographiques de fleurs…et très bonne excuse aussi pour faire de la route de montagne avec ma voiture…eh eh eh !!! Et pour une fois, sur le parcours retour je suis tombé que sur des conducteurs qui assuraient sur les routes de montagnes, donc du pur plaisir de conduite en routes sinueuses….le pied absolu !!! Razz En revenant aux Contamines, le temps incertain est devenu certain…et pourri…un orage grondait gentiment au fond de la vallée mais à peine l’appareil photo sorti pour tenter de prendre quelques éclairs sur le vif que l’orage s’est tue en laissant juste une pluie battante…après une petite heure sur la terrasse à attendre l’éclair qui acceptera de se faire prendre en photo, et sans aucun prétendant let’s go to miam miam… !!! Après manger, la pluie ayant cessé je me suis fait un p’tit tour du village en finissant mon chemin par celui qui longe le torrent en contrebas du village. La pluie avait, comme on pouvait s’en douter, gonfler le lit de ce torrent ; et rendue ce cours d’eau boueux… Le vent qui accompagnait cette après-midi la pluie a même cassé quelques branches d’arbres, dont une qui barrait presque le passage du chemin. En tout cas cette petite balade nocturne au bord de l’eau était vraiment sympa : personne autour et le bruit puissant d’un torrent gonfler par les précipitations et un léger brouillard, le tout dans un noir ce faisant de plus en plus présent ; une ambiance totale quoi…
Demain le temps annoncé par le bulletin météo de l’office du tourisme prévoit un temps pas top, voir pas top du tout ; donc la montée prévue au refuge de Tête Rousse attendra un peu. Le choix s’est donc porté sur une promenade au Cirque du Fer à Cheval…c’est de la balade tranquille et s’il pleut trop fort il n’y a pas de risque…alors qu’en haute montagne… ???!!!???
23-07-09_(1)23-07-09_(2)23-07-09_(3)

Vendredi 24 juillet

Debout à 8h00… Ce matin direction le cirque du Fer à Cheval. Superbe endroit pour se balader. Ce lieu est un fond de vallée dont tous les côtés se trouvent être des falaises, falaises parcourues de dizaines de cascades. Le temps étant très beau il faut bien dire que les cascades étaient pour la plupart asséchées ; mais dans un sens ce n’est pas plus mal car cela permet d’aller jusqu’au fond du cirque ; en effet le sentier qui mène au bout de cette vallée est traversé en plusieurs point par des cours d’eau plus ou moins larges qui étaient vide aujourd’hui…en cas de fortes pluies il semble par endroit assez difficile de pouvoir continuer le chemin !!!???!!! Toutefois le beau temps du début de journée s’est assombri en fin de parcours pour laisser un ciel qui s’obscurcissait de minute en minute ; mais heureusement pas d’eau. C’est seulement une fois revenu aux Contamines que le ciel gris s’est bien lâché, après quelques coups de tonnerre une pluie bien violente a prie la suite. Bon normalement demain la météo sera plus clémente…c’est donc tout bon pour une montée au refuge de Tête Rousse…Debout de bonne heure et de bonne humeur donc demain matin…bonne nuit… Razz
24-07-09_(1)24-07-09_(2)24-07-09_(3)24-07-09_(4)24-07-09_(5)24-07-09_(6)

Samedi 25 juillet

Debout à 6h00 car aujourd’hui c’est montée… Le but est de prendre tout d’abord le Tramway du Mont-Blanc de 8h05 pour montée jusqu’au Nid d’Aigle, manque de bol, sur la période actuelle les horaires ont changés et en arrivant à la gare du TMB à Saint Gervais une rame part et celle qui doit lui succéder ne passera qu’à 9h20…c’est chiant de s’être levé si tôt pour rien mais pas de souci on attendra le suivant….à 9h20 donc. Départ de la gare de Saint Gervais à 9h20 (bah oui le TMB part à l’heure, ce n’est pas la SNCF ici Grin ) en direction du Nid d’Aigle. Pour ce trajet c’est Jeanne qui nous emmène (Jeanne étant le nom de l’une des trois rames du TMB, de couleur rouge ; Anne de couleur verte et Marie de couleur bleue sont les deux autres). Le Nid d’Aigle est atteint à 10h15, prêt maintenant pour la montée à pieds, direction le refuge de Tête Rousse à 3167 mètres d’altitude. Montée vraiment extra au milieu des rochers de couleur brune (d’où le nom de Tête Rousse) ; c’est un parcours assez rapide car le refuge sera en vue à midi à peine passé…mais quel pied…et comme prévu la neige était bien au rendez-vous ; même si celle-ci est bien moins présente que la dernière fois que je suis venu en ce même endroit ; la couche neigeuse était aujourd’hui vraiment très fine, laissant apparaître pas mal de zone de glace…donc obligeant à faire un peu plus de trajet pour éviter la chute car je n’avais pas de crampon aujourd’hui donc impossible de faire la traversée de la zone neigeuse sans risque…et là le risque est de partir en glissade pour finir quelques centaines de mètres plus bas dans un état genre pas trop cool Wink Donc on le joue safe et le choix est de continuer de monter un peu plus histoire de prendre la crête de neige bien plus stable pour marcher avec les chaussures de rando sans risque. Une fois sur place, petite collation avant de reprendre la descente vers 13h00…le but étant d’arriver pour 15h25 au plus tard à la gare du Nid d’Aigle car les billets retour étaient réservés pour cette même heure…sur le trajet de la descente plusieurs chamois et bouquetins nous « saluent » au passage. En y allant peinard la gare est atteinte à 14h30…ça laisse le temps de prendre quelques photos des environs du Nid d’Aigle. A 15h15, le TMB qui doit nous ramener dans la vallée arrive en gare du Nid d’Aigle ; c’est encore Jeanne qui sera notre véhicule pour ce trajet retour. Arrivée à la gare de Saint Gervais à 16h00 environ. Bon pour ce remettre de cette journée, et après une bonne douche bien méritée, un bon repas au restaurant « l’Air du Temps » s’impose. Ce restaurant est vraiment un must du village des Contamines, le personnel, le patron en tête, est vraiment très sympa et les pizzas (y’a pas que ça hein, y’a aussi des plats locaux (fondus, raclette, …etc… ; MIAM MIAM MIAM )) sont absolument délicieuse. C’est une pizza qui fera mon dîner ce soir, et finir une farandole des desserts ; en gros cinq desserts différents (nougat glacé, mousse au chocolat, fondant au chocolat, crème brûlée, flan) arrivant encore dans leur plat et on mange jusqu’à ce qu’il y en aie plus, ou que l’on en puisse plus…ça c’est top quand on a vraiment faim…à quatre on a quand même fait des restes (flan et mousse au chocolat) mais il ne restait pas grand chose et la serveuse a un peu halluciné en voyant ce qu’il restait Razz bah quand on a faim on a faim c’est tout Grin. Le truc top dans ce restaurant c’est qu’à la fin du repas, le patron offre le digestif…une petite liqueur de citron terminera à merveille ce repas ^^. Demain journée repos….bonne nuit.
25-07-09_(1)25-07-09_(2)25-07-09_(3)

Dimanche 26 juillet

Debout à 9h15 pour cette journée de repos. Petit tour quand même au village histoire d’acheter le pique nique de demain prévu au lac blanc… Cette après-midi je me dirige vers le Pontet, un peu plus au fond de la vallée des Contamines afin de voir une exposition de vieilles voitures ainsi qu’un show de VTT trial. Malheureusement je suis arrivé trop tard pour le trial, mais les voitures étaient bien là elles… !!! Vue l’heure pas trop avancée de la journée je décidai de continuer ma route vers Notre-Dame de la Gorge (le bout de la vallée). Une fois là-bas l’envie de marcher à dépassée le côté journée de repos, j’ai donc continué mon chemin sur le début d’un parcours menant au Col de la Fenêtre, n’étant pas équipé de chaussures digne de la montagne (non les Converse ne sont pas des chaussures tout-terrain Grin) j’ai préféré redescendre après une bonne demi-heure de montée…au retour à Notre-Dame de la Gorge je suis revenu vers le Pontet et en arrivant je suis tombé au moment de la fin de la finale de l’open de tennis GDF Suez des Contamines, un tournoi féminin international qui se dispute tous les ans depuis 13 ans. J’ai donc pris place dans le public afin de m’asseoir peinard, et de voir la polonaise P. SANDUSKA remporté ce tournoi en simple. Après devait se dérouler la finale en double. Un p’tit tour tranquille dans le coin a permis de passer le temps, en attendant le pot d’accueil hebdomadaire qui se tenait à ce même endroit ; au passage le polonaise ci-dessus a remportée aussi le tournoi en double (avec je sais plus qui Grin). Le pot étant passé, retour au village pour le repas du soir.
26-07-09_(1)26-07-09_(2)26-07-09_(3)

Lundi 27 juillet

Aujourd’hui randonnée en famille peinard… Direction le lac blanc, bon pour le coup le lac blanc n’avait rien de blanc, aucune trace de neige une fois arrivé au but, même pas un petit névé à se mettre sous la chaussure, quelque soit la direction de la vue pas de neige sur les sommets environnants ; mais peu importe, le point de vue est toujours aussi beau depuis le lac blanc : une vue merveilleuse sur le massif du Mont Blanc. Etant en avance on décide de commencer la descende directement avant le repas, on mangera sur le trajet de la descente. La faim aidant, et le lieu s’y prêtant bien, un renfoncement légèrement éloigné du chemin semble être l’endroit parfait pour le casse-croute du midi… L’endroit doit être d’ailleurs agréable pour manger car un jeune bouquetin est déjà là à brouter un coin d’herbe au pied d’un rocher, notre présence ne le gêne en rien il continue sa collation, regardant par moment quand des bruits un peu élevé viennent de notre position…Nous sommes ses invités sur son domaine, il sera là jusqu’au bout de notre repas…retour sur le chemin et direction La Flégère pour prendre le téléphérique qui nous ramènera dans la vallée. Retour à l’appartement aux Contamines pour un petit repos avant de prévoir la journée de demain : marche sur le glacier de la Mer de Glace vers le refuge de l’Envers des Aiguilles. Passage donc au magasin habituel pour la location du matériel ad’hoc (crampons notamment Grin). Donc ce soir dodo de bonne heure pour un réveil lui aussi de bonne heure histoire de choper le premier train du Montanvert qui nous amènera sur le point de départ au dessus du glacier…Bonne nuit…
27-07-09_(1)27-07-09_(2)27-07-09_(3)

Mardi 28 juillet

Debout 6h00 afin d’être sûr de pouvoir prendre le premier train depuis la gare du Montanvert à Chamonix. C’est donc à 8h05 que nous quittons la gare du Montavert de Chamonix…direction la gare de la Mer de Glace qui sera notre point de départ. La première chose qui m’a frappée une fois arrivé sur place est le niveau de la glace sur le glacier de la Mer de Glace…la vache que ça a baissé depuis la dernière fois que je suis venu (4 ans il me semble), la faute au réchauffement climatique dirons certains, peu importe la cause, les faits sont là… Et cette baisse signifie deux choses pour ceux qui comme moi vont sur ce glacier pour atteindre les refuges un plus haut ; tout d’abord c’est moins jolie, car moins de glace c’est aussi plus de caillasses dans le glacier et donc aussi moins de glace pour marcher…et c’est vraiment chiant de marcher sur les cailloux avec les crampons de glace !!! et deuxièmement moins de glace ça veut aussi dire plus de trajet pour rejoindre les refuges…bah oui car il faut plus de descente, déjà pour aller sur le glacier, et plus de montée pour rejoindre le refuge… !!! En gros un glacier sans glace c’est mal Wink Première tâche la descente sur le glacier par un lot d’échelles et de rampes au-dessus du vide, ceux qui ont le vertige s’abstenir, après 100-150 mètres de descente par ces échelles petit passage au milieu des rochers venus des montagnes environnantes afin d’atteindre la glace à proprement parlée. Séance habillage avec la mise des crampons sur les chaussures. Une fois chaussé de la sorte débute la partie plaisir pur, c’est-à-dire la marche sur le glacier, et pour le coup la Mer de Glace est un régal car c’est un glacier très simple d’accès, c’est vraiment de la rando avec juste des crampons de 4 cm sous les chaussures et c’est tout… !!! enfin presque car il faut quand même faire gaffe aux crevasses qui jalonnent le parcours Wink Pendant l’ascension sur le glacier nous approchons trois moulins au milieu de la glace ; les moulins sont des gouffres creusés par l’eau, point final des « rivières » qui se forment sur les glaciers. Mais nous n’iront pas jusqu’au Moulin de la Gaillère, le plus gros du glacier, car il est trop loin de notre parcours et nous retarderait trop…de toute façon depuis le haut nous le verrons très bien vue la taille de celui-ci. Une fois arrivé sur l’endroit où nous devons quitter la glace, opération déchaussage des crampons et c’est alors que débute le fun du parcours vers le refuge de l’Envers des Aiguilles…En effet, dès la glace laissée derrière nous, une série d’échelles, de rampes, de marches-pieds et de truc bizarres et variés nous permet de prendre très rapidement de la hauteur à la force des jambes mais aussi des bras…même un passage rapide par une échelle en dévers, pas le droit à la crampe aux bras dans ces moments-là Razz. Après l’exercice d’acrobatie le parcours se continue plus normalement, avec un point de vue magnifique sur les glaciers environnants : la Mer de Glace en dessous de nous, le glacier du Géant un peu plus haut, le glacier de Léchaut en face de l’autre côté de la Mer de Glace ; et les sommets parfaitement découpés dans le bleu du ciel : Mont Blanc, Dent du Géant, …etc… Tout le long du trajet qui doit nous amener au refuge le panorama est absolument fabuleux ; mais il faut malgré tout faire gaffe à la progression car ce trajet est jalonné de passages d’échelles et autres joyeusetés du genre…Il est 12h15 environ quand nous arrivons au refuge…bien fatigués. C’est un refuge qui se mérite. Petite collation, prises de vues du panorama merveilleux qui nous entoure et nous repartons de là à 13h00 pour le trajet retour…Bon pour le retour c’est pareil mais dans l’autre sens…et bien oui d’habitude la descente c’est cool à fond mais là que nenni et oui pour ceux qui suivent on a passé des échelles à la montée et bien en descente les échelles c’est chiant Wink Arrivée sur la glace sans encombre, chaussage des crampons et hop c’est reparti pour la descente du glacier ; bon là c’est cool à fond et tout et tout… Arrivé au pied de la zone d’échelle de départ on est content de se dire qu’après c’est train et petit pot à l’arrivée pour le plaisir…mais faut mériter la descente en train…il faut se farcir les 150 mètres de dénivelé en échelles et en rampes et là les cuisses et les bras ils disent ouille ouille ouille !!! La vue sur la gare du Montanvert est d’un réconfort certain Wink Le retour dans la vallée se fera debout dans le train ; c’est génial de voir que des gens qui sont juste monté en train pour voir la plateforme du Montavert se jettent sur les places assises dès la montée dans le train retour laissant la plupart du temps ceux qui ont grimpé, comme nous, en position debout…mais bon peu importe de toute façon la descente n’est pas longue et puis nous ont a des jambes, elles peuvent bien tenir encore 20 minutes Wink Retour à l’appart pour une douche et hop direction un bon p’tit restau en face de la location, Le Husky, très agréable table avec pas mal de plats régionaux, ou du plus classique, même moules-frites Razz Un bon repas fini et hop dodo, j’en ai bien besoin après cette journée bien crevante Wink
28-07-09_(1)28-07-09_(2)28-07-09_(3)

Mercredi 29 juillet

Aujourd’hui c’est journée cool alors levé à 9h15. Ce jour je décide de faire cavalier seul dès le matin ; je pars donc faire un petit tour à Saint Gervais juste pour me balader. L’après-midi je fais de même mais à Chamonix cette fois-ci. 2 heures de promenade dans Chamonix permettent de remettre les jambes en place après la journée d’hier…Journée de remise en forme donc. Et puis de toute façon s’en est fini des randos le départ de la Haute-Savoie est prévu pour vendredi matin donc maintenant ce sera balade tranquille et rien d’autre.

Jeudi 30 juillet

Rendez-vous à Chamonix aujourd’hui, pour une journée au parc de loisir des Planards. Au programme luge d’été et parcours aventure. La matinée a été consacrée à la luge d’été, dont les deux premières descentes sans personne devant donc à fond à fond à fond…d’ailleurs la deuxième a été tellement à fond pour moi que j’en garderai un petit souvenir pendant quelques temps…une belle gamelle durant la première partie de la descente qui m’a forcée à faire quelques mètres sur les bras, hors de la luge, et hop de belles brûlures saignantes sur les deux bras, une main et un bel hématome sur une cuisse Grin mais ça ne m’a pas empêché de redescendre après. L’après-midi passage au parcours aventure du parc et là on est partie pour deux bonnes heures de parcours entre les arbres, à grand renfort de tyroliennes, ponts de singe et autres corde de Tarzan à 15-20 mètres au dessus du sol…un bon moment et une bonne journée de passée. Et c’est aussi le dernier jour ici, la dernière nuit. Demain départ en milieu de matinée afin d’éviter les bouchons de ce premier week-end d’août…. C’est la fin des vacances à la montagne… Wink
30-07-09_(1)30-07-09_(2)30-07-09_(3)

Comments are closed.

Lilian PAPIN en vrai de vrai…