ArTiSiS

Dans les salles obscures…

Cette semaine sortait en salle « Le Vilain », dernier film d’Albert Dupontel.
Le samedi se déroulant sous un ciel pourri de chez pourri, je me suis donc rendu au cinéma pour voir ce film.

Le_Vilain

Ce fillm est une comédie, tout du moins est désigné comme telle sur les affiches…
après 15 minutes de film où je cherchais toujours un truc pour me faire rire (et pourtant je suis super bon publique en ce qui concerne la connerie Grin ), apparaît enfin une scène « drôle ». Bon je me suis dit que peut-être l’attente en vallait la peine…et bien non, pas vraiment.
Certaines scènes sont en effet vraiment hilarantes (si, si, enfin je crois Razz ) ; mais le film dans sa globalité n’est vraiment pas amusant pour deux sous ; les personnages campés par Catherine Frot (que l’on reconnaît à peine sous ses traits de vieille mémé) et par Albert Dupontel n’ont aucun attrait, et c’est finalement les apparitions de la tortue ou du docteur qui arrive à redresser la barre au niveau humouristique.
Je suis resorti de la salle avec cette pensée affreuse d’avoir perdu mon temps malgré le temps pourri toujours présent ; l’horrible sensation de sortir du visionage d’un film dont il ne me reste rien en tête, aucune scène mémorable à refaire apparaître pour rigoler, aucun dialogue percutant à ressortir à l’occasion…non rien.
C’est vrai que d’une comédie on ne peut pas attendre à être troublé…mais y’a des limites !!!
L’histoire sans queue ni tête n’est qu’un sous-prétexte alambiqué pour une succession de scènes qui sont autant de mini-sketchs plus ou moins râtés.
Monsieur Dupontel est capable de bien mieux, et le cinéma français a des talents à foison en ce qui concerne les comédies : alors pourquoi ce résultat ?

Ce film est donc pour moi un must not have Wink

Comments are closed.

Lilian PAPIN en vrai de vrai…