ArTiSiS

En Sarthe, 24 Heures durent….une semaine !

Ca y est, la semaine des 24 Heures du Mans auto est lancée…

Pour son lancement, l’évènement a changé les habitudes en organisant la première journée du pesage (durant lequel toutes les voitures inscrites pour la course sont vérifiées afin de valider leur homologation) le dimanche, là où la « tradition » voulait que ces journées se déroulent le lundi et le mardi.

Bon point ici, car cela permet aux personnes qui ne peuvent se rendre en ville durant la semaine (bah oui y’en a qui bossent…. Wink ) de pouvoir assister au début de l’évènement « 24 Heures »…
…mauvais point car l’emplacement a été transféré, du parking des Quinconces des Jacobins, au parking se trouvant sur la place des Jacobins. Alors oui c’est juste à côté, mais le problème se situe dans la différence de taille entre ces deux endroits, la place des Jacobins étant beaucoup plus petite que les Quinconces ; du coup le public toujours aussi nombreux, voire plus du fait de la date, se retrouve massé dans moins d’espace que les anciennes éditions…la faute aux travaux du complexe culturel du Mans…
Enfin, quoi qu’il en soit, c’est un plaisir de se retrouver dans cette ambiance, autour des bolides de la course, au milieu d’un parterre de fans venus glâner quelques autographes et autres souvenirs de la fête…et ce n’est qu’un début ; en ce dimanche 6 juin, les étrangers ne sont pas encore présents en nombre sur la place, la langue qui domine la place est encore le français, les jours qui viennent verront un Le Mans beaucoup plus cosmopolite et un parler plus hétéroclite (japonais, anglais, finlandais, …etc… )…bienvenue au centre de la Terre, pour une semaine durant Grin

La journée de lundi a vu la deuxième partie du pesage ; aujourd’hui c’est une journée de repos pour tout le monde ; enfin presque car les équipes sont dans les starting-blocks et ne se reposent pas vraiment, mais rien de prévu pour le commun des mortels pour ce mardi…
Et mercredi aura lieu la première session des essais pour les concurrents…à suivre Wink

Comments are closed.

Lilian PAPIN en vrai de vrai…