ArTiSiS

Audi double et signe

Samedi 16 juin 2012 à 15h00 ce seront huit anneaux qui s’afficheront sur la première ligne du départ des 24 Herures du Mans. Audi a confirmé hier soir sa place de leader au cours de la deuxième séance d’essais qualificatifs qui s’est déroulée, comme prévu, sous un ciel plutôt favorable. Jusqu’à la fin de cette session qui se terminait à minuit Audi a montré sa supériorité sur la piste. Toutefois le tableau parfait pour le Docteur Ulrich, le charismatique directeur d’Audi Motorsport, c’est à dire une tête de grille de départ totalement Audi, a été perturbé par un trublion venu mettre le désordre. En effet c’est environ à un quart d’heure de la fin que la Toyota Hybrid TS 030 n°8 pilotée alors par Anthony DAVIDSON a réussie avec un temps au tour de 3’24″842 à décrocher la troisième place sur la piste. La Toyota n°7 a, quant à elle, s’est glissé en cinquième position.
Au final c’est donc un combat Audi/Toyota que nous aurons sur les trois première lignes au départ de la course qui démarre demain : à la première ligne nous verront donc l’Audi R18 e-tron Quattro n°1 au côté de l’Audi R18 TDI Ultra n°3 ; la deuxième ligne verra s’afficher la Toyota Hybrid TS 030 n°8 au côté de la seconde Audi hybride, la n°3 ; et la troisième ligne sera partagée entre la seconde Toyota hybride, la n°7, et l’Audi R18 TDI Ultra n°4.
La course de ce week-end s’annonce donc acharnée entre ces deux protagonistes, Audi ayant l’avantage d’un plateau plus « fourni » avec quatre voitures au départ contre deux seulement pour Toyota, qui de plus a misé uniquement sur les nouvelles technologies avec leurs deux voitures en motorisation hybride. Audi a pour sa part misé sur deux motorisations différentes avec d’un côté la motorisation hybride essence e-tron Quattro et de l’autre un moteur diesel TDI Ultra, déjà multiple vainqueur de cette épreuve.
Il est biensûr évident que les deux marques ne seront pas seules sur la piste et toutes les écuries vont montrer qu’elle ne sont pas là pour faire de la figuration. Comme par exemple l’OVNI qu’est la DeltaWing alimentée par un « petit » moteur Nissan 4 cylindres 1,6l qui réalise un très bon temps en parcourant les plus de treize kilomètres du circuit en 3’42″612, qui place la n°0 en 29ème position pour le départ, sur 56 voitures au total.

Vivement le week-end… Yes

Comments are closed.

Lilian PAPIN en vrai de vrai…